Biographie

Claude BOUSCAU est né à ARCACHON (Gironde) le 15 mai 1909.
Fils de marin, ce n’est pas sur la mer qu’il porte son regard, mais sur le sable qui fut son premier matériau. Il le modèle comme beaucoup d’enfants, remporte les concours de sable chaque été et se fait remarquer par un architecte qui s’intéresse à lui et oriente sa vocation.

Il avance dans sa préparation du métier : Ecole des Beaux-Arts de BORDEAUX, puis les Arts Décoratifs à PARIS sous la coupe de NICLAUSSE (c’est là que ce grand sculpteur lui révèle que plus que tout autre il a le don de la composition). Après avoir obtenu le grand prix de sculpture, il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de PARIS dans l’atelier BOUCHARD, pour obtenir en 1935, dès la première tentative, le Premier Grand Prix de Rome.

Il part à la Villa Médicis où il commence à travailler, en particulier ce beau matériau qu’est le marbre de Carrare. Il réalisera également à ROME de nombreux bronzes très typiques. Il devra quitter la Ville Eternelle en 1939, avant la fin du séjour prévu, pour rejoindre le front.

De retour à PARIS, il réalise de nombreuses commandes, tant monumentales pour des bâtiments d’Etat que pour des particuliers et l’on pourra, à travers les photos jointes, voir l’oeuvre grandir et évoluer avec le temps. L’on remarquera également la diversité des sujets traités que ce soient des bas-reliefs, des rondes-bosses, des bustes, des statues en pied, des petits sujets, des médailles éditées par la Monnaie de PARIS … sans oublier les nombreux dessins et même la peinture.

Et dans cette carrière d’artiste complet, il ne faut pas oublier le rôle important qu’a eu Claude BOUSCAU dans ses différents postes d’enseignant, tant en dessin, croquis modèle vivant, qu’en sculpture. Il fut un grand professeur, aimé et apprécié de ses nombreux élèves.

Son atelier a été longtemps situé au 8-10, rue Hallé dans le XIV° , et son domicile au 40, square Montsouris, voie privée bordée de maisons individuelles donnant sur le parc Montsouris.

Dans le jardinet du 40, square Montsouris se trouvait une sculpture en travertin, taillée à Rome par l’artiste et représentant le thème mythologique de Léda et le Cygne. Elle se trouve maintenant dans le jardin du Musée de la Piscine – Musée d’Art et d’Industrie André Diligent à Roubaix.

Il est décédé dans cette maison en avril 1985.

Notes Biographiques :

Etudes :
vers 1923 : entrée aux Beaux-arts de BORDEAUX
1928 : entrée à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de PARIS
(Atelier NICLAUSSE)
1930 : entrée aux Beaux-arts de PARIS (Atelier BOUCHARD)
1935-1939 : pensionnaire à la Villa Médicis à ROME

Principales récompenses :

– Premier Grand Prix de sculpture de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (1929)
– Prix Chenavard (1933)
– Premier Grand Prix de Rome de Sculpture (1935)
– Prix Qinquennal de l’Académie des Beaux-Arts
– Prix Maubert – Boursier de voyage de l’Etat
– Prix E.M. Sandoz (Fondation Taylor)
– Médaille d’Honneur du Salon des Artistes Français – Gravure en médaille (1973)
– Médaille d’Honneur du Salon des Artistes Français – Sculpture (1975)

Autres distinctions et décorations :

Chevalier de la Légion d’Honneur
Croix de guerre 1939-1945 avec étoile
Croix du Combattant
Chevalier des Palmes Académiques
Médaille d’or de la Ville de BORDEAUX (1935)
Médaille d’argent de la Ville de PARIS (1966)
Citoyen d’honneur de la Ville de CHAVILLE (1983)

Sociétaire du Salon des Artistes Français, du Salon d’Automne, du Salon des Indépendants et de la Fondation Taylor
Professeur honoraire de la Ville de Paris
Directeur-fondateur de l’Académie des Beaux-Arts de Chaville

Précedent Article

© 2017 Site officiel du sculpteur Claude Bouscau

Thème par Anders Norén